[Aller au menu]

  • Envoyer à un ami
  • Imprimer

L'estimation des incertitudes

La notion d’incertitude de mesure

Mesurer, c’est comparer une grandeur physique inconnue avec une grandeur de même nature prise comme référence, à l’aide d’un instrument et donc de donner une valeur à une observation.

Le résultat d’une mesure, est exprimé grâce à une valeur numérique, associée à une unité qui rappelle la nature de la référence et assortie à une information complémentaire : son incertitude.

L’incertitude d’une mesure caractérise la dispersion des valeurs qui pourraient raisonnablement être attribuées au résultat. Elle permet d’évaluer les erreurs qui se produisent lors de la mesure.

Ces erreurs sont de deux types :

L’erreur aléatoire

C'est l'erreur qui peut apparaître lorsqu'on réalise un grand nombre de mesures, dans les mêmes conditions. Elle correspond à la variabilité « normale » d’un résultat.

D’où la notion de fidélité d’un résultat de mesure :
« C’est l’étroitesse d’accord entre des résultats indépendants obtenus sous certaines conditions et la moyenne des valeurs trouvées. Elle dépend uniquement de la distribution des erreurs aléatoires et n’a aucune relation avec la valeur vraie. Elle fournit une indication sur les erreurs dûes au hasard. »

L’erreur systématique

C'est une erreur qui prend toujours la même valeur lors de chaque mesure, c’est un écart constant par rapport à une valeur vraie.

D’où la notion de justesse d’un résultat de mesure :
« C’est l’étroitesse de l’accord entre la valeur moyenne obtenue à partir d’une large série de résultats et une valeur de référence acceptée. Elle fournit une indication sur les erreurs systématiques (biais). »

L’estimation des incertitudes

L'estimation des incertitudes des mesures peut être réalisée selon plusieurs approches.

En utilisant nos TITRIVIN, vous estimez vos incertitudes à partir des résultats obtenus lors de la mise en place de votre contrôle qualité interne. Il s’agit alors d’une approche intra-laboratoire car vous utilisez les données internes issues de vos cartes de contrôles.

En effet, ces cartes de contrôles réalisées avec des TITRIVIN vous apportent des informations sur :

  • les erreurs aléatoires (fidélité de vos résultats) sous la forme d’un écart-type de reproductibilité intra-laboratoire,
  • les erreurs systématiques (justesse de vos résultats) car le TITRIVIN possède une valeur de référence robuste.

Pour un niveau de concentration correspondant au TITRIVIN analysé, l'incertitude élargie sera estimée par :

Avec :

  • un facteur élargissement k = 2

  • σrepro interne : l’écart-type de la carte de contrôle avec un contrôle interne de qualité qui correspond à l’incertitude liée aux erreurs aléatoires.

  • ujustesse : l’incertitude-type due à la justesse, estimée par :

Avec :

  • uréf : l’incertitude-type sur la valeur de référence
  • CibleCQI – réf : l’écart moyen entre les résultats obtenus par le laboratoire par rapport à la valeur de référence du TITRIVIN.

Il est bien entendu que cette approche est intéressante pour un laboratoire car elle est rapide et facile à mettre en place.
Mais, nous vous conseillons plutôt d’adopter une approche couplant l’étude de vos données intra et inter-laboratoires. Cette méthode est bien plus pertinente pour les laboratoires qui pratiquent à la fois un contrôle qualité interne et un contrôle qualité externe et présente l'avantage de pouvoir définir une incertitude sur une plage de mesure.