[Aller au menu]

  • Imprimer

Comment construire sa carte de contrôle?

Sur cette page, nous vous proposons une méthodologie simple et facile à mettre en oeuvre pour réaliser simplement votre carte de contrôle.

Première étape : le recueil d'une base de données

Dans des conditions de reproductibilité, c'est à dire sur plusieurs jours différents, vous analysez un même lot de TITRIVIN et collectez l’ensemble des résultats.

Idéalement, il est nécessaire de collecter au moins une trentaine de résultats.

Deuxième étape : l'exploitation de ces résultats

Pour cet ensemble de résultats, vous calculez :

  • la moyenne arithmétique

  • l’écart-type de reproductibilité interne appelé srepro

L'écart-type caractérise la dispersion des résultats autour de la moyenne.

Troisième étape : la définition des paramètres de la carte de contrôle

Vous définissez les différents éléments de votre carte de contrôle afin de pouvoir la construire :

La cible

La cible correspond à la moyenne arithmétique m

Les limites de contrôle 

La limite de contrôle supérieure (LCS) : m + 3 srepro  

La limite de contrôle inférieure (LCI) : m - 3 srepro 

C’est l’intervalle où les mesures varient avec un niveau de confiance de 99,8%.
Lors qu’un point est en dehors de ces limites, il est considéré comme “anormal”, il faut mettre en œuvre une action corrective.

Les limites de surveillance 

La limite de surveillance supérieure (LSS) : m + 2 srepro 

La limite de surveillance inférieure  (LSI)  : m - 2 srepro

Entre ces deux limites, la variation des mesures est “normale” avec un niveau de confiance de 95%.

Quatrième étape : la construction graphique de la carte

Cette carte peut être construire sur un support papier ou  informatique.

Cinquième étape : l'analyse de la carte

Vous représentez sur la carte les nouveaux résultats de votre contrôle qualité interne.
En fonction de leur position, vous pouvez interpréter votre carte de contrôle.

En effet, construire une carte de contrôle n'a d'intérêt que si on réalise une analyse de celle-ci périodiquement.

Pour savoir "comment analyser votre carte de contrôle?" cliquez ici

Sixième étape : la validation ou le remplacement des paramètres

Après avoir recueilli environ une trentaine de valeurs, vous devez faire un bilan afin de valider ou non les différents paramètres de la carte de contrôle.

Si vous observez une carte de contrôle “anormale”, vous devez calculer à nouveau la valeur cible et/ou l’écart-type de reproductibilité, à partir de l’ensemble des résultats obtenus depuis la première étape.